Qu’est-ce que la classification des produits de Google (Taxonomie) ?

    google

     

    En termes simples, la Taxonomie de Google correspond à la liste des catégories utilisées par Google pour classer les produits dans un flux shopping. Il existe plus de 6 000 catégories, vous trouverez la liste complète des catégories ici.

    Dans certains pays, les catégories de produits sont subdivisées. Notamment au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie, en France, en Allemagne, en Italie, au Japon, au Brésil, aux Pays-Bas, en Suède, en Turquie et en Norvège. D'autres pays ne sont pas en mesure de proposer cette fonction. Au lieu de cela, il est possible de les subdiviser en utilisant le champ « type de produit ».

     


    Pourquoi devrais-je classer mes produits par catégorie ?

    Pour certaines catégories, comme « Médias » et « Vêtements et Accessoires », inclure les catégories de produits dans votre flux de données est obligatoire.

    Pour d’autres catégories d’articles, il n’est pas nécessaire d’utiliser les catégories de produits de Google. Malgré tout, et pour de nombreuses raisons, il est toujours fortement recommandé de les utiliser. Notamment pour :

     

    1. Permettre à Google de déterminer les termes de recherche en lien avec chaque produit.

     

    2. Aider vos clients à vous trouver. Augmenter les chances que vos produits soient présentés aux utilisateurs potentiels lorsque leurs termes de recherche correspondent à votre produit.

     

    3. Améliorer la pertinence. Avec une meilleure pertinence, votre coût par clic peut s'améliorer. Il en va de même pour le taux de clics (CTR). Lorsqu'un produit est affiché pour plusieurs recherches pertinentes, cela améliore généralement votre CTR.
     

    Notez également que d'autres plateformes, telles que Bing Shopping et Facebook Product Ads, utilisent les catégories de produits de Google. Cela vous sera d’une aide précieuse si vous mettez en place une stratégie de vente omnicanal.

     

    Retourner au haut de la page ou télécharger notre guide pratique sur le Google Merchant Center

     


    Méthodes de catégorisation

     

    Pour classer vos produits, il existe trois méthodes principales :

    1. Catégorisation automatique.
    2. Catégorisation manuelle.
    3. Mélange entre catégorisation automatique et manuelle.

     

    La catégorisation manuelle de vos produits est intéressante, car vous n’avez pas à payer de logiciel tiers. L'inconvénient est évidemment que cela prend beaucoup de temps.

    Vous devrez maîtriser la taxonomie de Google, mais aussi vous tenir au courant de toutes les modifications. Vous (ou un freelance !) devrez télécharger la liste complète des catégories (ex. via le lien ci-dessus) et sélectionner la catégorie qui convient le mieux à chacun de vos produits.

    Conseil rapide : téléchargez ces données dans un fichier Excel et utilisez la fonction ctrl+f pour trouver rapidement votre catégorie.

    L'utilisation d'un outil tiers pour automatiser le processus de catégorisation peut vous sauver la vie si vous n’avez pas assez de temps pour vous y consacrer ou si vous avez des milliers de produits à catégoriser. Sur DataFeedWatch, nous avons un outil qui peut s’en charger pour vous !

    Vous pouvez aussi avoir une approche alliant les deux méthodes. Cela vous permettra d'ajouter des détails et des différences entre les produits.

     

     


    Bonnes Pratiques

    Lorsque vous voulez catégoriser vos articles, vous devez garder à l’esprit un certain nombre d'exigences et de recommandations supplémentaires. Cela vous permettra d'éviter que vos articles soient désapprouvés et de tirer le meilleur parti de Google Shopping.

     

    N'utilisez qu'une seule catégorie :

    Votre article pourra peut-être intégrer plus d'une catégorie. Sachant que vous ne pouvez sélectionner qu'une seule catégorie, vous devrez trouver celle qui correspond le mieux à votre produit. Être aussi précis que possible permet de présenter vos produits aux bonnes personnes au bon moment.

     

    Utilisez « product_type » [type_de_produit] le cas échéant :

    Dans le cas (peu probable) où vous constateriez que votre produit n'entre dans aucune des plus de 6 000 catégories de Google, vous pourrez proposer votre propre catégorie de produit en utilisant le champ type de produit.

     

    Utilisez les catégories les plus récentes :

    Bien que certaines catégories plus anciennes puissent encore être utilisées, il est généralement préférable de se tenir au courant des modifications apportées aux catégories par Google.

    Lorsque des catégories ont été modifiées, Google change automatiquement vos anciennes catégories et en choisit de nouvelles qu'il estime être équivalentes.

    En évitant que Google s’occupe des catégories à votre place, vous gardez le contrôle et restez seul garant de la pertinence de vos catégorisations. Google exige également que vous n'utilisiez aucune catégorie datant d’avant août 2011.

     


    New Call-to-action